Quartier général de la guilde des Défenseurs d'Apollon
 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !

Aller en bas 
AuteurMessage
Khamasuttrah

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 51
Localisation : Allande

MessageSujet: Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !   Lun 7 Juin - 6:49

Rentrée à la hâte de Belfist, je fus dirigée dans un dédale de couloir vers une double porte flanquée de deux gardes barrant le passage de leur hallebarde. Nous voyant nous diriger vers eux - sans doute reconnurent-ils la personne qui m'accompagnait, Dame Océline, officier de la guilde. Immédiatement, les bouts de leurs hallebardes se mirent à tonner trois fois au sol annonçant notre arrivée à l'assemblée présente derrière lesdites portes. D'une façon virile, ils s'écartèrent tout en accrochant chacun les immenses boucles de bronze leur permettant de nous ouvrir les portes à notre passage

Une fois les portes franchies, Dame Océline s'écarta de moi et se rendit à un siège... son siège sans doute. Je ne pouvais m'empêcher de chercher son regard pour me rassurer, mais celle-ci, avant de s'asseoir, salua respectueusement une dame assise sur un fauteuil en bois finement ciselé et parcouru de dorure et autres bijoux incrustés. Je réalisais qu'il s'agissait de la Reine Akhyla, Grande Souveraine de la Guilde des Bleu du Ciel. Immédiatement, mon regard et mon sourire illuminèrent mon visage qui se trouvait alors figé par tous ces regards aux origines diverses qui se versaient sur moi, me raidissaient... et c'est dans une démarche maladroite et nerveuse que je m'avançais vers le centre du couloir où se trouvait une sorte de "podium" que je grimpais par de petites marches moyennes en bois. Je me trouvais alors en hauteur, complètement visible pour être décortiquée du regard par toute l'assemblée, la Souveraine y comprise.

Je mis un genoux en terre, tête basse, la main sur le coeur pour saluer respectueusement la Grande Souveraine Akhyla - Mon bonheur d'être là était au-dessus de tout ce que j'aurais pu croire antécédement - je me relevais grâcieusement et me retournais vers les trois autres pôles de l'assemblée que je saluais à chaque fois d'un mouvement bas de la tête... enfin, je me retournais vers la Grande Souveraine

Votre majesté, je me permets de me présenter à vous... je suis Khamasuttrah, fille de Calghaëan mon père et de Mylwaënne, ma mère de la petite ville d'Allande, du pays des Hauts-Elfes. Mon père est l'administrateur général de cette petite ville, il est notable.

La souveraine me demandant ce qui m'avait amené à quitter mon pays pour arriver dans cette contrée pourtant fort éloignée de mes origines

Gonnhirrim... pardon, votre Majesté, je vais vous conter ce qui m'a amenée ici. Vous n'êtes pas sans l'ignorer que chez nous, tout est en osmose avec la tranquilité de la faune et de la nature, tout y est magnifique et nous nous battons pour que tout soit et reste comme tel... Aussi, la société avance avec une homogénéité quasi parfaite ou tout se dit et se discute dans un calme qui nous est cher. Comme je vous l'ai dit, nous nous battons pour garder ces choses en place. Pour cela, Atar... pardon, mon père doit faire front avec son armée contre des Glamhot, pardon des hordes d'orques et autres infâmies humanoïdes. En cela, mon père devait se préparer pour se rendre à l'Ochta, pardon... l'affrontement. Hélas, je ne sais ce qui me manque ou ce que j'ai en plus des miens, mais je n'en pouvais plus de vivre dans une telle sobriété sociale et, vu mon âge, je me suis "permise" de demander à mon père de l'accompagner et faire mes armes auprès de lui et de ses Ochtatyaro, ses Guerriers. Il a refusé tentant de me faire comprendre les dangers de la guerre et la nécessité que j'avais de continuer, de par ma présence, à faire vivre les choses dans l'état, dans ma ville...

La gorge sèche par la déjà longue narration, je gardais le silence quelques secondes, le temps d'avaler un peu de salive et...

La Reine Akhyla, tout à fait intéressée par la narration, m'activa de continuer mon histoire... elle souriait calmement

Oui, votre Majesté... voilà, mais j'ai commis, ce qu'on pourrait appeler une faute, chez nous. J'ai insisté, ce qui ne se fait pas, mais j'ai... pas osé, ce n'est pas ça, mais je pense que je n'acceptais pas l'idée de rester cloîtrer dans ma ville sans vraiment me sentir à ma place... Donc, j'ai insisté et cela ne lui a pas plus... Vous savez, votre Majesté, chez nous, il ne faut surtout pas une fois de trop. Il s'est mis à hausser le ton, ce qui a eu pour effet de saisir et inquiéter le voisinage ainsi que nos móls (nos serviteurs), du tout habitués à ce genre de fait d'être de la part de l'un d'entre nous. Moi-même, je fus aïsta, tétanisée par cette grogne de mon père. Ma amme, pardon, ma mère ? Elle n'a pas bougé d'un pouce, face au courroux de mon géniteur, ce n'était qu'impensable qu'elle puisse réagir... je ne lui en veux pas.


[i]Mon regard se brouilla instantanément, des larmes naissantes venant couler sur mes joues, une boule dans la gorge fit son apparition, je continuais malgré tout avec une voix grelottante emprunte de larmes, elle aussi... le silence, dans l'assemblée, était presque palpable


Je fus priée de me rendre à ma chambre où je reçus l'ordre de passer des heures et des journées entière à m'isoler pour m'obliger à me remettre en question, cela dans une sorte de petit boudoir, sans pouvoir sortir de ma chambre, tant que mon père ne serait pas rentré de sa guerre ! Bien entendu, des gardes aux portes de ma chambres. Je n'ai pas supporté cette ñwalme, pardon, cette contrainte et n'ai pas attendu que cela m'arrive, je suis sortie comme une folle de notre Ampano, notre maison. J'ai attrapé un roch... un cheval... excusez-moi de mélanger certains mots elfes au langage humain... - puis j'ai parcouru du chemin sans me retourner.

Nerveusement, mes nerfs craquèrent devant l'assemblée dont le chagrin devenait perceptible au fur et à mesure où la narration s'étendait de cette histoire pénible. Je pleurais, mes larmes coulaient à flot sur mes joues, je me cachas un instant derrière mes mains pour me délivrer par les larmes de ce vécu difficile... Puis quelques instants de répit, je me repris, m'excusant au passae.

je ne sais combien de temps j'ai passé sur le dos de ce cheval, mais je n'avais qu'une idée en tête dès lors que je ne pouvais accompagner mon père à pourfendre le mal par nos Sicil... nos lames... je ne sais plus ce qui s'est passé ensuite, si ce n'est que je me trouvais à terre, au pied de mon cheval quand je me suis réveillée. Je fus saisie par le visage, apparu soudainement à ma vue, d'une iaur indis... oups, d'une vieille femme penchée sur moi qui me regardait avec un petit sourire étrange. Je me suis écartée comme un petit animal apeuré, mais elle m'a vite rassurée... je senti le sang qui me baignait la joue... sans doute m'étais-je cogné en tombant endormie de mon cheval, cela en pleine taur... forêt. Elle m'a aidé, au bout d'un moment, à me relever... j'ai chancelé, mais elle avait une tuo, une force peu commune. Bref, je l'ai suivie et elle m'a invité à rentrer dans sa petite maison cachée par les éléments naturels de la forêt. Je ne sais plus, j'ai dû rester une petite semaine, question de me remettre en forme et là... elle m'a révélée quelque chose d'étrange... elle m'a dit qu'il y avait une prophétie pour moi, un amour qui m'attendait... je...

J'hésitais un peu, question de remettre un peu d'ordre dans mes idées, puis repris enfin...

Cette vieille femme m'a dit que lorsque j'arriverais dans une grande ville ceinte d'une muraille où vivrait une population hétéroclite animée, un amour m'attendrait... je suis sensée trouver quelqu'un que je ne connais pas et qui me cherche, lui aussi, alors qu'il ne me connait pas... je ne sais s'il s'agit d'un homme ou d'une femme, mais un amour me cherche autant que moi je le cherche... elle m'a promis le grand amour avec ce coeur actuellement en peine, je n'en sais pas plus pour le moment

La Reine me demanda pourquoi les Bleu du Ciel fut mon choix

Je vous remercie de me poser la question, votre Altesse. En notre contrée elfique, le nom d'Akhyla, vous, votre Majesté est connu pour ses qualités intrinsèques de Grande Dame aux vertus reconnues par tous, si ce n'est sans doute par ceux qui osent défier la grandeur d'Apollon. La Reine Akhyla est l'une des rares humaines où le nom est noté dans nos livres qui servent d'exemples à la jeunesse en apprentissage des vertus de la vie. Vous savoir ma nouvelle souveraine est une joie dont je ne peux trouver mot pour l'expliquer, c'est au-delà de tout ce que le bonheur pouvait m'apporter en venant ici.

La Reine ne masqua pas son visage d'un sourire léger accompagné d'un regard attendrissant envers la jeune elfe, mais se fit fort de ne pas s'en trouver là une quelconque prétention à donner aux regards des membres de l'assemblée, elle me regardait comme une mère attendrie par les belles paroles de sa fille.

Ensuite, je suis repartie sur mon cheval, avec effets neufs... différents dirais-je, et nourriture donnée par cette vieille rebouteuse qui me soigna comme son propre enfant... J'ai mis encore trois jours de cheval pour arriver à Juno où j'ai eu le bonheur de rencontrer une damoiselle, Dame Océline qui a pris sur son temps déjà bien chargé, pour écouter mon histoire et ma requête à vivre en votre guilde, votre Majesté. J'ai été incorporée par cette même Dame, et ai débarqué ce dimanche 6 juin en votre divine guilde. Je suis actuellement au cercle 18 sous la protection car apprentie de Dame Océline. Mon poulain a accédé au cercle 5 et je vais me battre pour le bien de notre guilde, pour défendre ma Souveraine et les gens qui m'entourent en cet salle. Je vous remercie de m'avoir porté attention et me met, dès cet instant à toutes directives de ma Reine Akhyla et lui jure une fidélité éternelle. Merci.

Je saluais la Grande Dame assise sur son trône dont on percevait toute l'élégance, la dignité et sa grande douceur et tendresse pour les membres de la guilde. Je me retournais et rejoignais Dame Océline afin de prendre de suite mes premiers ordres.

KHAMASUTTRAH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0celine
Forgeronne
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 38
Localisation : en lune de miel

MessageSujet: Re: Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !   Lun 7 Juin - 9:21

dès que la jeune elfe s'installa à côté d'elle, 0celine lui sourit. Elle se leva et dit

je vous souhaite la bienvenue, j'espère de tout coeur que la prédiction se réalisera pour vous.

elle reprit place sur son siège et regarda Akhyla.

_________________

amoureuse et prête à tout pour ses amis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhyla
Reine des BleuDuCiel
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 34
Localisation : Prete à de nouvelles aventures

MessageSujet: Re: Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !   Lun 7 Juin - 13:28

Installée sur un siège de bois, dans les premiers bâtiments du quartier général des BleuDuCiel, la reine du clan avait été sollicitée par son officier, dame Oceline, afin de se montrer disponible à l'accueil d'une nouvelle recrue au nom sonnant étrangement. Chaque nouvelle recrue qui venait grossir les rangs des défenseurs d'Apollon était chaque fois une fierté, mais elle s'était fait le serment de ne jamais faiblir sur la qualité de ces nouveaux membres. Elle avait donc pris patience dans l'attente de cette nouvelle venue...

Le jour d'arrivée était enfin là, et elle vint de présenter avec tous les us imposés par un tel événement.

La reine demeura silencieuse tout au long du discours de la jeune dame aux oreilles en pointe
[HRP : sauf bien sur lorsque celle ci la fait parler à son gré telle une marionnette dépourvue de volonté], se contentant d'acquiescer par de légers mouvements de tête et des sourires ponctuant le récit empreint de passion de l'elfe, fronçant à peine les sourcils d'incompréhension lorsque plusieurs fois des mots inconnus s’échappèrent d’entre ses lèvres, que la jeune personne rattrapa avec une inquiétude non dissimulée.

Elle se prétendait originaire des Hauts Elfes... Ces mots étaient issus du langage Quenya sans doute....
En cherchant dans sa mémoire, la reine se souvint que ces créatures étaient également appelées les Elfes Dorés ou Elfes de Lumière et qu'ils étaient considérés comme les plus civilisés de tous les elfes.

Elfes de Lumière… Elle ne put réprimer un sourire plus affirmé en se souvenant de cette appellation qu’on leur avait octroyé.

Tachant de conserver toute son attention sur l’histoire qui lui été narrée, elle rejoignit ses mains comme dans un geste de prière et les posa doucement sur ses genoux.

C’est alors que l’elfe fit part d’une bien étrange chose…. La rencontre avec un oracle.

Akhyla plissa les yeux en entendant cela et intensifia son regard. Elle se souvint qu’elle-même, quand alors les rôles étaient inversés et qu’elle était celle, jeune du haut de ses dix huit cercles, qui était guidée par sa propre reine, elle avait rencontré une voyante également, au hasard d’une visite dans la ville Mérak. Une voyante improbable qui lui avait tenu un discours similaire tout en lui confiant qu’elle aurait un choix à faire, et dans une des voies qui s’offrirait à elle, il y a avait cet Amour, cette dévotion pleine et entière à offrir et qui irait de pair avec de lourdes responsabilités…
Tout ceci s’était accompli. C’est pourquoi le présage qu’on avait fait à cette jeune elfe prenait toute son importance.

Elle poussa un soupir, semblant réfléchir à tout ce qu’elle venait d’entendre et ouvrit enfin la bouche pour dire d’une voix douce :


« Damoiselle Khamasuttrah, fille de Calghaëan et de Mylwaënne d'Allande, je te souhaite la bienvenue en nos Terres. Je suis touchée par l’honnêteté de ton récit et t’en remercie. Sache qu’il n’est plus noble geste à mes yeux que d’offrir la vérité sans retenue ni dissimulation.
Je t’avoue avoir eu une grande curiosité à l’évocation de ton nom par mon officier, mais à présent, que je t’entends, que je te vois, je me sens rassurée.
Ma curiosité sur le sens de ton nom n’est pas balayée néanmoins. *Elle sourit gentiment* Tu auras l’occasion de découvrir que je suis animée sans cesse d’un désir insatiable de tout connaitre, de tout comprendre… Mais j’espère que tu m’enseigneras tes secrets comme je t’enseignerais les notres. »


Elle marqua une courte pause puis poursuivit, le regard plein de mystères :

« Quand à cette prophétie que cette ancienne t’a offerte… Prends la à sa juste valeur. Les prophéties en ce monde ont toujours un sens, une vérité à découvrir. Ne vis pas pour elle, sans quoi tu deviendrais folle, mais reste lui ouverte en tout temps, et c’est elle qui viendra t’embrasser sans que tu ne t’en aperçoives, et alors tu la reconnaitra, tu sauras que c’était elle… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleuduciel.forum-actif.info
Hughes de Payns

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Re: Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !   Ven 11 Juin - 14:04

Hughes était appuyé contre un mur dans un coin sombre de la salle, bras croisés, les yeux fermés... Il avait écouté l'histoire de l'être aux oreilles pointues et cela lui avait plu. Aussi murmura-t-il:
Bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Khamasuttrah d'Allande... pour vivre intensément !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une musique pour ...
» Inibatix : Pandawa Air/Eau au marteau lvl 105
» nuir pour vivre... seul dans sa douleur de vivre [Traqué]
» Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour vivre et un temps pour mourir, entre les deux il faut savoir en profiter et faire les bons choix
» CaC pour bi-élément feu/terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BleuDuCiel :: Aux portes de la Guilde... :: Présentation des nouveaux membres-
Sauter vers: