Quartier général de la guilde des Défenseurs d'Apollon
 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bigs des roses noires de Mérak

Aller en bas 
AuteurMessage
Bigs

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 24
Localisation : Au poste de garde de Randol.

MessageSujet: Bigs des roses noires de Mérak   Mar 13 Avr - 0:41

Préambule

C'est sur les terres noires de Mérak que je naquis, sous un crépuscule sanglant. Je fus nommé Bigs.
J'ai vécu dans une famille de sept enfants, six garçons et une fille. Le plus vieux s'appelait Zack, le deuxième, Wedge, le troisième Arthus, le quatrième, Thaérus, le cinquième Setz et moi, Bigs. La plus jeune de la famille, Aariba est née un jour
de l'année toujours exceptionnel, un jour où le volcan fûme moins et où le soleil peut faire passer ses rayons sublimes au
travèrs de la nuée ardente qui surplombe Khérum. Je n'ai pas eu le temps de connaitre ma mère, elle mourrut en mettant Aariba au monde.

Ma vie fut des plus simples, on m'a appris tous ce que j'avais à savoir sur la vie, sur mon pays, les valeures à apprendre et surtout, on m'avait appris à servir Apollon. C'est un bon matin que nous reçûmes une lettre. Cette lettre annonça le décès de mon plus vieux frère au combat, il périt contre des bandits dans une embuscade. Deux anx plus tard, Wedge, Arthus et Thaérus furent tués par un groupe mysterieux de soldats, nous ne savions pas qui ils étaient. Apprenant plus tard la mort de mon frère Setz, je pris la décision de m'engager à mon tours, contre la volonté de mon père. Voici mon histoire au sein de mon régiment.



Chapitre I: Mon arrivée.
En arrivant à la caserne, je fut surpris par la simplicité des lieux, je pensais que tout serait beau, des salles remplies de dorurent et contenant des mémoriaux de tous les exploits réalisés. On m'affecta au 5ème régiment d'infanterie, le régiment des bras cassé, tous les déchets d'Iris dont personne ne voulait. Nous é&tions les Roses Noires de Khérum, notre blason était blanc orné de dorures avec une rose noire au centre. Il y avait deux hommes qui étaient pourtant fort accueillants.
L'un s'appelait Hermocrat, un chevalier, le deuxième se faisait appeler Monsieur Propre, un surnom idiot donné à cause de son physique de gros bill, c'était un Titan, son vrai nom était Lurtz. Serviteurs d'Apollon ou d'Eres étaient tous logés à la même enseigne, nous étions tous dans ce régiment poubelle de Mérak. Je m'entendais bien avec Hermocrat et "Monsieur Propre" nous sommes vite devenu des frères d'arme, des serviteurs d'Apollon. Nous nous batîmes côtes à côtes contre les Bandits des montagnes.

Chapitre II: Mutation imprévue.
Après deux ans de services, nous avions vaincu beaucoup de bandits, le roi de Mérak s'était décidé à nous faire grâce de cette routine incessante qu'était d'effectuer des patrouilles dans les montagnes et de se jeter dans des ambuscades de Braqueuses et de Bandits. Nous fûmes mutés, nous étions heureux, du moins jusqu'a ce que nous arrivions au lieu de notre mutation. Nous avions été déplacé au célèbre et redouté cachot de Maargadum. C'était une horreur, ça sentait la chaire pourrie jusque dehors, mélengé à la continuelle odeur de souffre qui régnait à Mérak, ça donnait un cocktail affreux. Les cris horrifiants qui venaient de l'interieur nous empêchaient de dormir, c'était tous l'temps, jour et nuit. "Mr Propre" Hermocrat et moi même, nous voulions juste partir d'ici, c'était infernal, on s'habituais jamais à cette ambiance. Hermocrat disait toujours:

"Un jour on partira d'ici, on sera muté au grand chateau et on nous donnera des missions importantes, ça c'est juste pour tester nos apptitudes."

Mr Propre lui, rétorquait toujours:

"Pour l'instant on est encore là et ça m'énerve!"

Moi, je restait là en silence à me dire que Hermocrat avait peut-être raison, qu'on allait partir, mais les mots de Monsieur Propre restaient gravés, on est toujours là, c'est énervant! C'est vraiment énervant!

Chapitre III: Heure de gloire.
Il arriva un jour bien heureux, j'apperçus un bon matin, un cavalier qui s'approchait à toute allure du cachot. De loin, on voyait qu'il s'agissait d'un messager. Il arriva face à nous et nous dit

"C'est l'heure, vous partez."

Je restai là à le regardais les yeux écarquillés. Soudain je suis sorti de mon extase et je suis tous de suite partit reveiller Hermocrat et Monsieur Propre pour leur dire qu'on quittait le cachot. Une fois réveillé et entendant la nouvelle Monsieur Propre s'empressa de partir les jambes à son cou vers le chateau, Hermocrat le suivit et j'en fit de même après avoir rêvassé quelques secondes, me rendant à peine compte que c'était enfin terminé, tous ces cris, cette odeur, ces nuits interminables et douloureuses.

Nous arrivâmes au chateau de Mérak, là deux gardes nous accueillirent froidement.

"Vous êtes du cinquième régiment d'infanterie?"

Je répondit avec du mal

"Euh o...oui c'est...c'est nous."

Le garde nous fit entrer et sans un mot il nous emmena à la caserne de la cité. La caserne était déjà beaucoup plus luxueuse que celle de Khérum. Finalement, un chef de bataillon nous rassembla et nous donna une mission. La mission consistait à effectuer une frappe chirurgicale sur un camp de Braqueuses et de Bandits, un camp qui posait bon nombre de problèmes aux troupes. On nous envoya donc au Sud de Mérak avec comme compagnie un groupe de soldats bien entrainés. La route fut longue et ennuyeuse. Nous arrivâmes enfin au camp de Bandits, nous l'attaquâmes, les Bandits furent pris par surprise et ils ne purent rien faire. Nous les avions massacrés jusqu'au dernier et nous n'avions perdu que deux hommes sur la vingtaine qui nous accompagnait. Hermocrat s'arrêta soudain devant un étrange cristal noire qui brillait étrangement lui et Monsieur Propre le prirent et l'observèrent pendent des heures. Le camp entier commençait à sentir le cadavre en décomposition, si nous ne partions pas nous n'allions pas tarder à tomber malade. Hermocrat décida enfin de partir et nous reprîmes la route vers le chateau apportant avec nous dans un sac, la tête du chef des Bandits.

Chapitre IV: Plus dur sera la chute.
Plus tard sur notre route, Hermocrat intercepta un messager. Ce message venait directement du roi, je n'ai jamais sus ce qu'il contenait d'autre. La nuit tombait et il devenait impossible de marcher dan un noir aussi total, nous nous intallions alors à l'ombre d'un petit camp de Braqueuses. Hermocrat avait l'air étrange, il regardait ce camp avec ambition. Il se retourna vers moi et me dit:

"Il y a un autre de ces cristaux dans ce village, je veux que tu y ailles et que tu le prennes, tu me le rapportera avant le levé du jour."

J'acquiessai et m'en allai chercher ce cristal. Une fois arrivé dans le camp, je me faufilai dans une tente et vit un autel avec le cristal dessus, je m'appretais à le prendre quand je fut frappé sur la tête. Je me reveillai avec un terrible mal de tête, j'étais ficelé à un pilier de bois, je tentais tant bien que mal d'identifier une chose comme étant deux ombres en face de moi. La vue me revint peu à peu et j'apperçu Hermocrat, et Monsieur Propre ou plutôt Lurtz. Ils avaient capturé deux Braqueuses, elles étaient baillonées et des soldats de mon groupe semvlaient faire une prière. Je les écoutais et j'entendis d'horribles prières adressées à Eres, je regardais avec tristesse Hermocrat et Lurtz, qui égorgèrent les deux Braqueuses en guise de sacrifice. Hermocrat s'approcha de moi et me dit:

"Tu seras donné en pâture à Eres!"

Je ne comprenais pas, pourquoi faisait-il cela? En tous les cas ils m'avaient trahis et la rage monta. Je n'eus rien le temps de faire que je fus assomé. Je me réveillai en cellule, entouré de deux Braqueuses qui me soulevèrent pour m'emmener. Me rendent compte de ce qui se passait, je fut pris d'une rage incontrôlable et retournai le poignard d'une des deux Braqueuses sur sa gorge et je la tuai, j'éventrai l'autre Braqueuse et la jetai dans la cellule. Je sortit, je tuai un Bandit et pris une lame, je déversai toute ma rage sur les Braqueuses et les Bandits je ne comprenait plus rien à ce que je faisais, je retrouvai mes repères et j'apperçu une marre de sang énorme et tout un tas de cadavres. je laissai alors tomber ma lame et partis loin, le plus loin possible, je voulu rentrer chez moi. Je réussis à rentrer à Khérum mais arrivé là bas, les gardes me prirent et me jetèrent dehors comme un mal propre. Je décida donc de quitter le pays, je me dirigeai vers la frontière, des larmes de rage et de haine coulant des yeux.

Chapitre V: Epilogue: Un nouveau commencement.
Finalement j'arrivai à Randol, un magnifique pays verdoyant, l'air me brûla les poumons à ma première bouffée. L'air était si pur que j'arrivais à peine le réspirer. J'atteint une grande place avec une grande fontaine, et c'est là, que j'ai rencontré un prêtre d'Apollon des BleuDuCiel, nous parlâmes et je fis connaissance avec ses congénaires, c'est ainsi, que je rejoint leur ordre, avec pour but, de servir Apollon mais par dessus tout, de retrouver Hermocrat et Lurtz et de metre fin à leurs jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argon

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 20
Localisation : Randol

MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   Mar 13 Avr - 17:35

Mr Bigs, [HRP] ou avez-vous trouver la votre photo ? [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-chaos30.skyrock.com/
Bigs

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 24
Localisation : Au poste de garde de Randol.

MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   Mar 13 Avr - 18:03

{HRP} je l'ai trouvée sur google =){HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argon

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 20
Localisation : Randol

MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   Mer 14 Avr - 12:46

[HRP] tu sais d'ou elle viens au moin l'image ? [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-chaos30.skyrock.com/
Bigs

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 24
Localisation : Au poste de garde de Randol.

MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   Mer 14 Avr - 12:48

{HRP]Ben oui c'est Final Fantasy XIII ^^ j'ai chopé l'image en tapant avatar fantasy sur google{HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argon

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 20
Localisation : Randol

MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   Mer 14 Avr - 20:27

[HRP] OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHH Je vois qu'on a les même passions [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-chaos30.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bigs des roses noires de Mérak   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bigs des roses noires de Mérak
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BleuDuCiel :: Aux portes de la Guilde... :: Présentation des nouveaux membres-
Sauter vers: